Circuit pédestre à travers la partie historique de la ville de Jindřichův Hradec

Masarykovo nám

Le circuit pédestre à travers la partie historique de Jindřichův Hradec commence sur la place Masaryk près de la carte d'orientation pour randonneurs. 

Le circuit pédestre à travers la partie historique de Jindřichův Hradec commence sur la place Masaryk près de la carte d'orientation pour randonneurs. Le circuit commence sur la place Masaryk près de la carte d'orientation pour les touristes. Nous sortons de cette carte pour prendre la rue Klášterská conduisant au couvent des Franciscains avec l'église Sainte-Catherine, obrázek se otevře v novém okně 

Le couvent des Franciscains fut fondé par Jindřich (Henri) IV en 1478, lors de sa reconstruction après son incendie on ajouta une chapelle à l'église en 1674.
En face du couvent se trouve le petit couvent, fondé en 1534 comme l'hôpital avec des béguines. Plus tard, il fut transformé en siège de veuves pour les dames du château. Catherine de Monfort fit construire un couloir couvert sur les arcades pour pouvoir passer entre le couvent et l'église afin d'y aller prier. Devant le petit couvent, il y a une porte par laquelle on entre dans un petit parc. En suivant le chemin à gauche, nous pouvons sortir sur la rue Hus.
L'édifice du lycée Vítězslav Novák  se trouve à droite. (La construction de ce nouvel édifice du lycée fut commencée en 1921 mais le lycée existe à Hradec depuis 1595. L'enseignement dans le nouvel édifice fut commencé le 1er septembre 1923. Le directeur du lycée dr. Ferd. Hoffmeister bien mérita de sa construction). , obrázek se otevře v novém okně

 

 

 

En face du lycée se trouve l'édifice de l'ancienne caserne qui servait aux fins militaires jusqu'aux années quatre-vingt du siècle passé. Son édifice dévasté a été reconstruit dans les années quatre-vingt-dix et sert de restaurant universitaire et de résidence universitaire de l'École supérieure des études économiques. Nous passons à travers la résidence, puis nous allons tout droit et continuons en passant devant l'École d'art élémentaire jusqu'au parc Hus., obrázek se otevře v novém okně

 

 

 

Dans le parc, il faut tourner à droite vers la statue de Jan Hus de 1923 créée par J. V. Dušek, sculpteur de Tábor. En passant devant la statue, nous descendons les marches jusqu'à la terrasse au-dessous des remparts. Nous pouvons voir l'ensemble d'édifices du château et surtout la tour Menhartka, originairement la tour châtelaine, reconstruite sous le seigneur Menhart de Hradec au XVe siècle. Au rez-de-chaussée, il y a une cuisine médiévale, nommée la Cuisine noire, qui est une des plus grandes et les plus conservées des cuisines gothiques de ce type. Les seigneurs y distribuaient de la purée à leurs sujets le Jeudi saint. La tour de défense cylindrique qui domine le château fort est à la fois sa partie la plus ancienne construite en style roman au XIIIe siècle. Au rez-de-chaussée de la tour il y avait une oubliette autrefois. Nous continuons en descendant les marches entre les remparts et la rivière Nežárka qui apparaît en aval du confluent des rivières Žirovnice et Kamenice dans la commune de Jarošov.


, obrázek se otevře v novém okně

Le nom d'origine de la rivière était Včelnice (Rucher) d'après une grande quantité de ruchées élevées sur ses rives. Le nom Nežárka commence à être utilisé au XVe siècle. D'après la légende folklorique, son nom est dû au fait qu'elle empêchait la propagation du feu lors des incendies. Au bout de 100 m, un escalier monte aux remparts sur le côté gauche. Nous montons l'escalier et continuos tout droit jusqu'à un édifice à deux étages numéro 31/I sur la place Zakostelecké lequel abrite une cantine scolaire. L'édifice servait aux diverses fines, mais surtout aux fins scolaires.
Nous passons devant cet édifice à gauche est continuons par la rue Liliová le long d'un haut mur vers l'église de prévôt Église l'Assomption de la Vierge Marie datant de la seconde moitié du XIVe siècle. Elle a été reconstruite plusieurs fois, la reconstruction la plus grande se réalise après son incendie en 1801. La dernière reconstruction date de 1873. Bedřich Smetana y célébra ses premiers succès comme sopraniste sous la direction du chef de chœur Ikavec. En face de l'entrée dans la ruelle, il y a une plaque sur le mur de l'église rappelant que 15e méridien marqué dans le pavé passe par cet endroit. L'édifice de l'ancien collège des Jésuites, fondé par Adam II en 1595, se trouve sur le côté droit. Cet ensemble d'édifices est important sur le plan artistique et historique et le collège est le plus ancien conservé en Bohême avec celui de Krumlov. Ses murs extérieurs sont ornés par des sgraffites en forme de petites lettres. En 1773, le collège fut transformé en caserne.

, obrázek se otevře v novém okně

L' église Sainte- Marie-Madelaine, la plus ancienne église municipale datant de XIIIe siècle, se trouve au coin, elle fut attachée au collège de Jésuites en  1595. Après l'incendie 1615, elle fut reconstruite dans le style du baroque primitif. Dans son intérieur vous pouvez voir une riche décoration en stuc. Nous tournons à droite devant l'église à la place Balbín. Notre attention sera sans doute attirée tout de suite par l'édifice en style Empire nommé l'imprimerie Landfras. En 1797, Josef Landfras acheta l'ancienne imprimerie Hilgartner datant de 1738. Il fit l'élargir et l'imprimerie gagna de la notoriété comparable à celle de V. M. Kramerius de Prague. L'imprimerie avait son importance surtout dans la période du réveil national. Son fils Alois, organisateur de la ville culturelle et maire de la ville, devient son propriétaire en 1825. L'aspect actuel de la maison date de 1827.
En face de l'imprimerie se trouve le Musée de la région de Jindřichův Hradec, ancien lycée des Jésuites fondé en 1594. Un de ses professeurs fut Bohuslav Balbín, prêtre patriotique et défenseur de la langue tchèque. L'aspect actuel de l'édifice date de 1648. Après l'abolition de l'ordre des Jésuites, il y avait une école, plus tard encore un lycée. A partir de 1925, l'édifice abrite le musée fondé dans la ville en 1884. Parmi les objets exposés au musée se trouve par exemple la crèche en mouvement Krýza de renommée mondiale.

, obrázek se otevře v novém okně

L'édifice de la brasserie commence a gauche de l'édifice du musée.  Adam II de Hradec la fit construire en 1580 et comptait parmi les plus grandes brasseries en Bohême. Dans les années 1831 – 1835, la brasserie fut louée au père de Bedřich Smetana. Sa plaque commémorative se trouve près de la porte supérieure à côté du musée. L'inventeur Křižík transforma un vieux moulin dans l'intérieur de la brasserie en centrale électrique en 1886 et c'est pourquoi Jindřichův Hradec devient la deuxième ville après Prague où l'éclairage électrique est réalisé à partir du 14 mars 1887.

, obrázek se otevře v novém okně

Nous continuons en passant devant le musée par la porte de Nežárka. La porte était nommée aussi la porte de Linz et est l'unique porte conservée de trois portes municipales d'origine, ces portes formaient partie des remparts municipaux dès le XIVe siècle. La porte d'origine était plus basse, elle fut élevée en 1685 et équipée avec une horloge en 1802. Nous passons le pont à travers la rivière Nežárka. Derrière le pont nous prenons la première rue à gauche. Au coin de la maison devant laquelle nous tournons il y a une tête – c'est pourquoi la maison est nommée « Au barbu». Le noyau de la maison date du début du XVIe siècle. La tête en stuc aurait dû marquer où le niveau d'eau se trouvait lors d'une inondation. Une autre explication dit qu'il s'agissait d'une enseigne de barbier. La rue monte vers la pente au-dessus de la rivière.
Son autre partie nous montre la vue large de l'ensemble de château. Au bord droit nous voyons un édifice ravissant de Rotonde, ce qui est un bastion de fortification transformé en tonnelle vers la fin du XVIe siècle. Elle est désignée la perle du maniérisme européen à cause de sa magnifique décoration en stuc. Au-dessous du château près de la rivière, vous pouvez voir les anciennes maisons de tanneurs avec leurs toits de bardeaux, le dernier édifice en brique abrite les ateliers artistiques. La cour au-dessous du château fort, la cour seigneuriale la plus ancienne, fut achetée par Marie Teinitzerová en 1911 pour y fonder son Atelier textile artistique. La tapisserie provenant de cet atelier est connue dans le monde entier.
Nous continuons jusqu'au carrefour et tournons à gauche, puis nous passons tout droit. Nous descendons la colline et le chemin se tourne à gauche devant le mur derrière laquelle se trouve le jardin Landfras appartenant au numéro 151/IV ce qui est la villa Landfras.

, obrázek se otevře v novém okně

C'est œuvre architecturale de Josef Schaffer, il y édifia un jardin en terrasses selon les règles baroques avec un pavillon, une maison de plaisance gothique, un ermitage, une salle de jeu de quilles et des serres dans les années 1826 – 1839. Le jardin fut le centre de la ville mondaine pour une génération.
Le chemin débouche sur une petite route où nous passerons le pont à travers la rivière Nežárka et continuons à gauche par la rue Mlýnská avec la signalisation jaune du sentier de randonnée. À droite il est possible de voir la plaque commémorative de Dr. Procházka. MUDr. Josef Procházka - Devítský naquit au moulin de Devít numéro 123/III, ce moulin fut détruit en 1936. Il fit des études de médecine. Il fut connu comme médecin philanthrope. Il organisa la vie sociale tchèque de Hradec dans la moitié du XIXe siècle. Il monta une troupe de théâtre amateur dans la ville en 1843. Il invita à Hradec J. K. Tyl qui y commença sa carrière d'acteur ambulant à la compagne tchèque.
Nous montons la rue le long d'un mur en pierre en admirant une vue différente de l'ensemble de château. Au bout du mur nous tournons à gauche en suivant la signalisation jaune et passons le petit pont au-dessus des bées. Le quai Malý Vajgar nous offre d'intéressantes vues de la ville. En longeant l'étang Vajgar et le bief de la brasserie, nous arrivons devant le Château fort et château d'État. Le château compte parmi les plus anciennes demeures de la noblesse en Bohême du Sud. Le château fort d'origine date du début du XIIIe siècle et fut fondé par la famille Vítkovec. Ses premiers propriétaires furent les seigneurs de Hradec, au début du XVIIe siècle, le château devint propriété de la famille Slavata et vers la fin du XVIIe siècle celle de la famille Černín. Après 1945, le château fut nationalisé. Ce vaste ensemble architectural est non seulement un rare monument mais aussi un riche trésor de notre patrimoine culturel. Les visiteurs peuvent choisir parmi trois parcours guidés.

, obrázek se otevře v novém okně

C'est œuvre architecturale de Josef Schaffer, il y édifia un jardin en terrasses selon les règles baroques avec un pavillon, une maison de plaisance gothique, un ermitage, une salle de jeu de quilles et des serres dans les années 1826 – 1839. Le jardin fut le centre de la ville mondaine pour une génération.
Le chemin débouche sur une petite route où nous passerons le pont à travers la rivière Nežárka et continuons à gauche par la rue Mlýnská avec la signalisation jaune du sentier de randonnée. À droite il est possible de voir la plaque commémorative de Dr. Procházka. MUDr. Josef Procházka - Devítský naquit au moulin de Devít numéro 123/III, ce moulin fut détruit en 1936. Il fit des études de médecine. Il fut connu comme médecin philanthrope. Il organisa la vie sociale tchèque de Hradec dans la moitié du XIXe siècle. Il monta une troupe de théâtre amateur dans la ville en 1843. Il invita à Hradec J. K. Tyl qui y commença sa carrière d'acteur ambulant à la compagne tchèque.
Nous montons la rue le long d'un mur en pierre en admirant une vue différente de l'ensemble de château. Au bout du mur nous tournons à gauche en suivant la signalisation jaune et passons le petit pont au-dessus des bées. Le quai Malý Vajgar nous offre d'intéressantes vues de la ville. En longeant l'étang Vajgar et le bief de la brasserie, nous arrivons devant le Château fort et château d'État. Le château compte parmi les plus anciennes demeures de la noblesse en Bohême du Sud. Le château fort d'origine date du début du XIIIe siècle et fut fondé par la famille Vítkovec. Ses premiers propriétaires furent les seigneurs de Hradec, au début du XVIIe siècle, le château devint propriété de la famille Slavata et vers la fin du XVIIe siècle celle de la famille Černín. Après 1945, le château fut nationalisé. Ce vaste ensemble architectural est non seulement un rare monument mais aussi un riche trésor de notre patrimoine culturel. Les visiteurs peuvent choisir parmi trois parcours guidés.

 , obrázek se otevře v novém okně

Cette école fut fréquentée par le philosophe Tomáš de Štítný. En 1564 Jáchym de Hradec y fit installer un hôpital. Celui ne fut aboli que sous le Protectorat.
L'escalier à droite nous permet d'observer l'étang Vajgar  dont la superficie totale est de 49 ha et la profondeur maximale est de 5 m. Ce n'est pas un étang typique du pays parce qu'il n'a pas de digue artificielle. Les premiers documents le mentionnant datent de 1399. Il était nommé Municipal ou Châtelain à cette époque-là. Le nom allemand Weiher
– étang – commence à être employé au XVIIIe siècle et ce nom fut transformé successivement en son nom actuel. Le pont en bois, mentionné dans les premiers documents ensemble avec l'étang, est remplacé par le pont en pierre en 1760 et divise apparemment le Petit et Grand Vajgar. Son île artificielle ne date que de 1860.
Nous continuons par la rue Štítný à la rue Panská. Puis nous passons par la rue Panská à droite vers la place Masaryk. Au bout de la rue Panská se trouve le restaurant Střelnice  
(Champ de tir) sur le côté droit.  Il y avait un fossé du château où les membres de la garde nationale faisaient leurs exercices.

, obrázek se otevře v novém okně

Il y avait une cabane en bois pour leurs armes et on y vendait de la bière lors de cérémonies solennelles. Après l'incendie en 1801 où la porte municipale fut démolie, la ville y construisit un édifice à deux étages qui devient le centre de la ville culturelle et sociale. Dès 1928, il abritera encore un cinéma.
Notre circuit termine sur la place Masaryk.

La longueur de cette randonnée est de 3 km.


11.4.2011 9:39:57 - actualisation 13.1.2015 14:08:55 | déchiffré 8618x | Vladislav Sochna

Volba verze

Kterou verzi stránek chcete zobrazit?

Mobilní Normální